Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

C'est au tour du Pradaxa...

... de me mettre dans tous mes états. Puisque c'est la grande mode de porter plainte contre les labos pharmaceutiques, contre les médecins, contre les pharmaciens, ou contre tout ce qui a un lien avec les médicaments que les patients consomment, il fallait bien trouver un candidat !

Pradaxa, c'est quoi ? C'est un médicament appartenant à la famille des Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACOs), prescrit pour limiter le risque d'accidents vasculaires cérébraux (AVC* pour les intimes - voir lexique à la fin de cet article) suite à une opération de la hanche ou de genou, ou chez les personnes atteintes de troubles du rythme cardiaque ou de fibrillation auriculaire*. Cette nouvelle famille de produits est toute récente, puisque date de 2008, donc nous n'avons que très peu de recul dessus. Nous connaissions jusque là une autre famille d'anticoagulants oraux, appelés les AVK* (Anti Vitamine K), mais il semblerait que les NACOs réduisent davantage le risque d'AVC que les AVK ; c'est du moins ce que maintient le labo Boehringer Ingelheim, qui commercialise ce produit, pour expliquer comment il a obtenu l'AMM* (Autorisation de Mise sur le Marché).

Il est où le problème alors ? Le problème est que le Pradaxa, comme TOUS LES MEDICAMENTS, a des effets secondaires, dont un qui est gênant : risque d'hémorragie. A vrai dire, ce n'est pas l'effet secondaire qui est gênant, c'est surtout que les médecins n'ont pas d'antidote, donc si un patient a une hémorragie à cause de ce médicament, en gros, c'est tant pis pour lui...; dans le cas des AVK, ce risque existait aussi, mais à la différence près que l'antidote existe, la vitamine K elle-même.

A noter toutefois : le Pradaxa est surtout prescrit à des personnes âgées qui se sont faits mettre une prothèse de genou ou de hanche, et les personnes âgées sont, du fait de leur âge, des personnes à fort risque hémorragique ; le risque d'être victime d'une hémorragie avec Pradaxa est plus grand pour ces sujets. Bien possible que le médicament ait accéléré un peu leur rendez-vous avez la faucheuse... Peut-être faudrait-il faire un peu plus gaffe à ce qui est donné aux personnes âgées, ou les impliquer davantage dans les études cliniques... A voir ce qui sera décidé de ce côté...!

Il faut savoir qu'il y a près de 18000 décès par en France liés à la prise de médicaments (d'après une étude menée entre autres par le Dr Bégaud, entendu comme témoin dans le procès du Médiator), souvent inévitables, malheureusement, mais il y a quand même 1/3 de ces 18000 qui seraient dûs à des prescriptions injustifiées, mal suivies, etc. Il y a un sérieux travail à effectuer de ce côté là, qui dépend surtout des médecins et des pharmaciens.

Mais le patient a aussi un petit rôle à jouer... C'est un peu facile de porter plainte contre un labo pour tel ou tel effet secondaire rencontré en espérant gagner plein d'argent en retour (je caricature à peine), mais le labo, il a fait son travail ! Il met à la disposition du patient une notice (dans chaque boîte de médicament!), que ce dernier est normalement tenu de lire. Sur cette notice sont, entre autres choses, listés les effets secondaires que la prise de ce médicament peut entraîner, ou encore, les cas dans lesquels le patient NE DOIT PAS prendre ce médicament. Sauf erreur de ma part, le risque hémorragique du Pradaxa est bel et bien mentionné sur sa notice... Il en était de même pour l'histoire des pilules de 3ème et 4ème génération et l'augmentation du risque de thrombose*. Il y a eu tout un scandale comme si les labos avaient caché cette possibilité d'effet secondaire, alors que c'est clairement expliqué sur la notice...! Les situations à risques sont exposées et par exemple, c'est bien écrit noir sur blanc que si on a plus de 35 ans et qu'on est fumeuse, le risque de faire une thrombose augmente considérablement et qu'il faut envisager un autre moyen de contraception...

En clair, voilà comment vous pouvez contribuer à votre façon à éviter de telles catastrophes :

- Votre médecin ou votre pharmacien n'habite pas chez vous, donc si vous ne lui dites pas que vous êtes fumeurs (par exemple), il ne le saura pas forcément ! Parlez-leur de vos habitues de vie, sport, habitudes alimentaires, maladies familiales, etc... Les infos que vous leur fournissez sont précieuses pour qu'ils vous prodiguent les meilleurs soins possibles !

- Lisez la notice des médicaments que vous utilisez, et n'hésitez pas à éclaircir certains points que vous ne comprenez pas (il y a parfois des noms barbares dans les effets secondaires!) avec votre médecin ou votre pharmacien (d'ailleurs, ce dernier sera sûrement plus accessible pour ce genre de choses).

- si en lisant la notice, vous voyez que vous rentrez dans une seule des cases de la liste des "contre indications" (ou "dans quels cas ne pas utiliser ce médicament"), NE PRENEZ PAS CE MEDICAMENT, et contactez au plus vite votre médecin pour définir la marche à suivre.

- si vous constatez que vous présentez un effet secondaire listé sur la notice, même si vous ne le trouvez pas trop gênant, prévenez votre médecin ou pharmacien. De même, si vous remarquez que l'apparition de certains signes (quels qu'ils soient, du moment qu'ils soient inhabituels... Des signes cutanés, digestifs, respiratoires, des vertiges, des maux de tête, des troubles de l'humeur... N'importe quel signe !) coïncide avec la prise d'un médicament, mais que ça n'apparait pas dans la liste des effets secondaires, signalez-le également. Ce n'est pas un oubli du labo, c'est peut-être simplement un effet secondaire qui n'a été observé ni au cours des études cliniques avant la commercialisation, ni depuis la commercialisation.

Lexique :

- AVC : Accident Vasculaire Cérébral : arrêt brutal de la circulation sanguine à l'intérieur du cerveau, provoquant une perte de certaines (ou toutes) fonctions cérébrales. Et comme chaque zone du cerveau gère quelque chose dans le corps, en fonction de la zone touchée, certains trucs ne marcheront plus dans le corps.

- Fibrillation auriculaire : c'est le rythme cardiaque qui part en cacahuète, tout ça parce que certaines cellules du coeur ont décidé de ne plus bosser en équipe avec les autres cellules. Du coup, c'est l'anarchie, et le coeur ne sait plus trop comment battre...

- AVK : Anti Vitamine K : bah c'est un médicament... contre la vitamine K ! Et comme la vitamine K est impliquée dans la coagulation du sang, l'antivitamine K limite donc la coagulation du sang ! Que c'est simple la pharma ;-) !

- AMM : Autorisation de Mise sur le Marché : c'est une autorisation pour les labos pharmas de commercialiser un produit. L'AMM est individuelle, donc une nouvelle demande doit être faite pour chaque nouveau produit.

- Thrombose : il s'agit d'un caillot de sang qui se forme dans une veine ou une artère, pouvant soit aller jusqu'à obstruer complètement la veine (ou artère), ou il peut se décrocher de la paroi veineuse, et être emporté dans le courant sanguin jusqu'aux poumons, au coeur ou au cerveau, et provoquer de graves conséquences...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article