Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

La brûlure au second degré

J'ai testé pour vous la brûlure au second degré. Bien évidemment, ce n'était absolument pas volontaire, mais tant qu'à faire de l'avoir vécu, autant le partager ! Brûlure par pot d'échappement... Quelle idée aussi de monter sur une moto quand on est en short ! (mon excuse : j'étais en vacances près de Salvador au Brésil et ne savais pas que le seul moyen de locomotion dans le village en question était la moto-taxi).

Ce qui devait arriver est arrivé : j'ai délicatement posé mon moelleux mollet sur le brûlant pot d'échappement en descendant de la moto.

Comment on sait à quel degré on est brûlé ? Pour faire simple, une brûlure au premier degré est superficielle, et n'entraîne généralement pas l'apparition de cloques, mais seulement une sensibilité accrue à l'endroit de la brûlure (exemple typique : les coups de soleil). Une brûlure au second degré est très douloureuse et la peau présente des cloques (qui n'apparaissent qu'au bout de quelques heures, jusqu'à 2 jours). Le 3ème degré est profond, et du coup, il détruit tellement tout que vous ne sentez plus rien à cet endroit. Dans ce dernier cas, la greffe est la solution.

Ca ressemble à quoi, une brûlure du 2nd degré ?

A ça :

Jour 1 : sensation de brûlure, comparable à un méchant coup de soleil, mais sans plus.

Jour 1 : sensation de brûlure, comparable à un méchant coup de soleil, mais sans plus.

Jour 2 1/2 : une cloque commence à se former, la douleur semble se propager dans toute la zone avoisinante, et la jambe commence à gonfler.

Jour 2 1/2 : une cloque commence à se former, la douleur semble se propager dans toute la zone avoisinante, et la jambe commence à gonfler.

Jour 3 : la cloque a encore grossi et s'est perforée toute seule au cours de la nuit (risque d'infection). La jambe a largement gonflé (vous êtes hypocrite si vous me dîtes que ça ne se voit pas), et est très douloureuse, elle semble lourde. Le contact avec quoi que ce soit (draps, vêtements...) est insoutenable.

Jour 3 : la cloque a encore grossi et s'est perforée toute seule au cours de la nuit (risque d'infection). La jambe a largement gonflé (vous êtes hypocrite si vous me dîtes que ça ne se voit pas), et est très douloureuse, elle semble lourde. Le contact avec quoi que ce soit (draps, vêtements...) est insoutenable.

Jour 730 (au bout de 2 ans quoi) : on devine à peine l'endroit de la brûlure, la peau ne présente pas d'irrégularités d'aspect, simplement une pigmentation un peu anarchique (c'est vraiment discret).

Jour 730 (au bout de 2 ans quoi) : on devine à peine l'endroit de la brûlure, la peau ne présente pas d'irrégularités d'aspect, simplement une pigmentation un peu anarchique (c'est vraiment discret).

Pour ma part, je n'ai quasiment pas pu poser ma jambe au sol pendant une semaine. La douleur était tellement atroce que je suis allée voir un médecin pour avoir des anti-douleurs un peu plus puissants. Mais en vain, puisque la première réaction de celui-ci aura été de me dire "il faut aller voir un chirurgien esthétique au plus vite, sinon ça va être très moche"... M'sieur, jcrois qu'on s'est pas bien compris là, j'ai maaaaaaaaal et jm'en fous que ce soit moche !!!! 

Que faire ?

  • Tentez de refroidir au plus vite la brûlure, en la laissant quelques minutes sous l'eau froide. Ceci permettra d'atténuer la douleur en refroidissant les chairs et en limitant la progression de la brûlure à l'intérieur.
  • Retirez tout vêtement ou bijou à proximité, qui pourrait vous comprimer en cas de gonflement.
  • Trouvez au plus vite un médecin ou pharmacien qui vous prodiguera les premiers soins et vous donnera les bons produits à utiliser.
  • Laissez la brûlure le plus possible à l'air libre lorsque vous êtes chez vous, et si vous devez absolument sortir, protégez là avec les compresses adaptées aux brûlures et recommandées par votre médecin/pharmacien, et pas avec vos pansements familiaux trouvés au fin fond d'un tiroir !

Quels sont les gestes à ne PAS faire ?

  • Au stade ampoule, même si c'est tentant, c'est mieux de ne pas percer, car sinon, vous vous exposez à un risque d'infection. Bon, après, pas de bol si comme pour moi, ça se perce tout seul... Dans ce cas, bon courage pour la désinfection, car ça sous entend que quelque chose doit entrer en contact avec votre jambe, et franchement, ce n'est pas agréable !
  • Ne pas exposer la brûlure au soleil ; même si vous êtes en vacances au soleil, trouvez un moyen pour éviter d'exposer directement la brûlure aux UV.
  • Ne cherchez pas à jouer au docteur avec vous-même. Une brûlure, même du second degré, peut être très grave (en fonction de ce qui a causé la brûlure, la localisation, l'étendue, votre âge...), mieux vaut consulter et/ou suivre les conseils de votre pharmacien, qui seront adaptés à votre cas.

 

NB : cet article ne concerne que les brûlures du second degré et ne saurait se substituer à une consultation d'urgence en cas de brûlure de ce type.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Malcom 31/12/2016 02:03

Merci pour les renseignements que tu m'as apporté. Je suis actuellement à la 2e phase (cloque très similaire voir un peu plus grosse).
Je me suis blessé ya 2 jours exactement de la même manière mais à Rio haha. J'aurais juste une quesiton, je ne sais pas si tu pourras m'apporter une réponse. Etant de type africain et ayant donc une peau très riche en mélanine, tu penses que je peux quand même m'exposer au soleil ?

Jenny 03/01/2017 23:33

Je te déconseille fortement l'exposition de la zone concernée au soleil pendant les 2-3 mois qui viennent (ouais, je sais, ça fait chier à cette saison!). J'ai la peau mâte et la marque que j'ai aujourd'hui est quasi invisible car j'ai fait au moins gaffe à ça (c'était plus facile, c'Était pendant l'hiver). Dans ton cas, cela risque de faire à terme une marque très brune à cet endroit si tu l'exposes ;-) Bon courage en tout cas, je sais ce que c'est, vraiment ! :-)

lulu 13/12/2016 10:36

en fait il y le 2e degre (ce que j'ai actuellement)
toi ca ressemble à du 2e degré profond.
qui nécessite une visite chez un médecin contrairement à moi :)
cetait juste une precision pour les prochains lisant ca

Jenny 14/12/2016 00:23

Il s'agissait bien d'un second degré superficiel me concernant, et non profond.
Compte tenu de la politique éditoriale de ce blog, je n'ai pas jugé utile de faire une distinction entre second degré superficiel et second degré profond, car hormis pour les personnes ayant des compétences dans le domaine et qui savent distinguer les types de brûlures et quoi faire, il est préférable d'aller consulter dans le cas d'une brûlure au second degré, qu'elle soit superficielle ou profonde :-)

vintage 16/08/2016 16:46

Bonjour,

Je suis dans le même cas, je voulais connaitre les produits utilisés pour faire disparaitre la vilaine trace.

Merci

Jenny 22/08/2016 08:54

Bonjour Vintage,

Une crème riche en zinc et cuivre aidera la peau à avoir une belle cicatrice (Cicalfate, Cicaplast...) ; j'avais utilisé un produit que l'on ne trouvait qu'au Brésil donc je ne pourrais pas vous le conseiller. Dans tous les cas, écran total pendant au moins la première année et/ou aucune exposition directe au soleil à cet endroit, c est le secret d'une jolie cicatrice pas trop visible.