Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

L'homéopathie

L'homéopathie semble assez mal connue et est souvent confondue avec la phytothérapie (médecine basée sur les plantes). Je vous propose un petit article pour expliquer très simplement ce qu'est l'homéopathie, son origine, sa fabrication. Mais je ne pourrai pas vous dire comment ça marche, désolée !

L'homéopathie, c'est quoi ? Pour bien faire comprendre le concept, je dois d'abord expliquer ce qu'est l'allopathie, c'est-à-dire le moyen le plus classique de se soigner, qui concerne la grande majorité des médicaments d'aujourd'hui. L'allopathie est basée sur la loi des contraires : on vous soigne avec quelque chose qui a des effets opposés aux symptômes. Par exemple : vous avez mal quelque part, on vous donne un anti-douleur ; vous avez envie de vomir, on vous donne un anti-vomitif, etc. Et bien l'homéopathie, c'est le contraire de l'allopathie !! L'homéopathie vous soigne avec une substance qui a des effets similaires à vos symptômes (loi de similitude), substance présente dans des quantités infiniment petites (quantités infinitésimales). Par exemple : vous avez un oedème (gonflement) --> l'homéopathie vous propose une substance qui provoque normalement un gonflement, comme du venin d'abeille, et en prenant cette substance dans une proportion extrêmement petite, vous soignez votre oedème. Magique, n'est-ce pas... ?

Les produits homéopathiques sont faits avec quoi ? Avec un peu tout !! Des substances d'origine végétale, d'origine animale (venins, hormones, insectes...), ou d'origine minérale (produits chimiques, métaux, sels minéraux...) sont utilisées pour la fabrication des médicaments homéopathiques.

Comment c'est fait ? Il existe 2 grands types de fabrication des médicaments homéopathiques, qu'on appelle des dilutions : dilution hahnemannienne et dilution korsakovienne.

  • La dilution hahnemannienne : c'est la plus courante en homéopathie, et ça correspond à vos petits tubes où il est entre autres écrit un numéro suivi des lettres CH ou DH.
  1. La substance d'origine (la feuille dans mon exemple illustré) est mise dans de l'alcool afin d'obtenir ce qu'on appelle une teinture-mère (TM).
  2. Cette TM est diluée au 1/100, c'est-à-dire que pour 1 goutte de TM, on ajoute 99 gouttes d'alcool. On obtient ce qu'on appelle une dilution 1CH (1ère centésimale hahnemannienne).
  3. De cette dilution 1CH, on prend 1 goutte qu'on dilue dans 99 gouttes d'alcool. On obtient une dilution 2CH. Et ainsi de suite...

Ce type de dilution peut aller jusqu'à 30CH. Vous devez vous demander ce qu'il reste dans la dilution 30CH, à part de l'alcool. En effet, il ne reste quasiment rien de la substance d'origine, c'est ce qu'on appelle une quantité infinitésimale, et c'est le principe même de l'homéopathie !

NB : pour les dilution DH (décimale hahnemannienne), il s'agit de dilutions au 1/10 : au lieu de mettre 99 gouttes d'alcool, on en met 9. C'est donc "plus concentré" (euh, c'est relatif hein...).

Schéma simplifié du principe de dilution hahnemannienne

Schéma simplifié du principe de dilution hahnemannienne

  • La dilution korsakovienne : les 2 premières étapes sont identiques à celles décrites ci-dessus, sauf qu'au lieu d'obtenir une dilution 1CH, on obtient une dilution 1K. On vide ensuite le récipient qui a servi à la préparation de la dilution 1K, récipient qu'on ne rince pas, et on le remplit d'alcool. On obtient la dilution 2K. On vide sans rincer le récipient de la 2K, on remplit à nouveau d'alcool, on obtient la 3K, etc etc.

Dans l'un comme dans l'autre des modes de préparation, la dilution choisie est ensuite mise en forme pour avoir le produit final, le plus souvent des petites billes de sucre imprégnées de dilution.

Mais comment ça marche ?? Quand on connait les modes de fabrication des produits homéopathiques, on comprend bien qu'il ne reste vraiment pas grand chose de substance active dans le produit final, mais c'est l'un des 2 principes de l'homéopathie (avec la loi de similitude). Alors comment ça marche concrètement, ce n'est pas moi qui vais pouvoir vous le dire, et je ne connais personne qui en serait capable. Tout ce que je sais, c'est qu'avec l'homéopathie, vous ne risquez pas de surdosage, ni d'effets secondaires importants... mais je ne suis pour ma part pas convaincue qu'il soit possible de pouvoir un jour soigner un cancer par ce moyen ! L'avenir le dira !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Diane 31/01/2014 13:59

Merci Jenny, ton article me donne de bonnes bases sur l'homéopathie !! Je vais en avoir besoin :)

Jenzinha 31/01/2014 15:01

;-) Je ne sais pas si tu as vu, sur facebook, 3 personnes ont commenté très activement cet article ; tu as 3 visions : celle d'une visiteuse pharmaceutique (elle a fait des études scientifiques), celle d'un médecin généraliste, et celle d'une patiente. Lire ce genre d'avis est aussi très constructif :-)