Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

Les noms de médicaments vus autrement

Oscillococcinum, Dafalgan, Carlin Gé, Advil, Ibuprofène Merck... Les noms de médicaments sont vraiment hyper variés, et semblent parfois un peu tordus ou "hors-sujets", voire choisis à la loterie ! Pourtant, vous allez voir qu'en fait, tous (ou presque...) les médicaments ont une raison de porter le nom qu'ils portent.

  • Nom de marque :

C'est quoi ? C'est un nom commercial choisi par le laboratoire qui commercialise le médicament. En principe, le nom de marque est difficilement ratable, et juste au-dessous se trouve en petit le nom de la molécule que le médicament contient (qu'on appelle DCI - voire rubrique suivante). Parfois, rien qu'avec le nom, on peut deviner ce que ça soigne. Mais d'autres fois, on se demande vraiment d'où le nom vient ! Dans bien des cas, les créateurs de ces noms aiment bien abuser de lettres telles que "x", "y", "k", "z"... Ca fait penser que le médicament est vachement plus efficace :-)

Des exemples :

- Lysanxia : sûrement une combinaison de "lyse" (= destruction) et de "anxiété"... Et oui, c'est bel et bien un médicament qui vise à combattre l'anxiété, magique non?

Les noms de médicaments vus autrement

- Spasfon: même si le nom ressemble au bruit que certaines personnes font quand elles éternuent, ça n'a rien à voir ! Je sais expliquer le "Spas" (ça vient de spasmes), mais le "Fon"... je sais pas !

- Diane 35 : on sait tous à quoi sert ce médicament tellement il en a été question aux infos récemment, mais très franchement, comment aurait-on pu deviner juste avec le nom que c'est un contraceptif ?

- Autres exemples : Dafalgan, Advil, Lamisil, Doliprane ...

Les noms de médicaments vus autrement
  • DCI + nom du labo :

C'est quoi ? Dans le langage pharmaceutique, la DCI (Dénomination Commune Internationale) est le nom de la molécule que contient le médicament. Instaurée par l'Organisation Mondiale de la Santé, cette appellation permet de ne pas se mélanger les pinceaux entre le nom de marque du médicament et ce qu'il contient, et donc de ne pas multiplier la prise d'une même molécule. De plus, cette DCI est internationale et permet au patient de se faire comprendre dans un pays étranger, ce qui n'est pas forcément le cas avec le nom de marque. Elle est suivie du nom du laboratoire qui commercialise ce médicament. Cette dénomination est utilisée pour les médicaments génériques (les médicaments génériques seront développés dans un article ultérieur).

Des exemples :

- Phloroglucinol EG : DCI (nom de molécule) = Phloroglucinol ; laboratoire EG. C'est le générique du Spasfon.(ci-contre)

- Autres exemples : Paracetamol Merck, Ibuprofene Mylan...

  • Nom + la particule Gé :

C'est quoi ? Cette combinaison d'un nom inventé suivi de la particule "Gé" indique que vous avez à faire à un médicament générique. Le nom se présente un peu comme le nom de marque, dans le sens où juste au-dessous se trouve le nom de la molécule contenue (la DCI).

Des exemples : Flanid Gé, Carlin Gé...

Les noms de médicaments vus autrement
  • Cas de l'homéopathie :

Les produits homéopathiques portent généralement le nom (tordu!) de ce qu'ils contiennent. Par exemple : Apis mellifica, Allium sativum, Ferrum phosphoricum... J'y reviendrai dans un article spécial. Toutefois, il existe quelques exceptions, comme le fameux Oscillococcinum. Nom imprononçable sans entrainement et qui n'a rien à voir avec le contenu...!

Bref, inutile d'être un descendant d'Einstein pour créer des noms de médicaments !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mélo 07/02/2014 13:01

Pour le Spasfon, j'aurais dit que le sens est "faire fondre les spasmes" :p

Jenzinha 07/02/2014 14:53

Définition très poétique je trouve :-D