Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

L'ananas fait-il réellement maigrir ?

Propos à modérer !

Alors tout d'abord, il n'existe aucun aliment qui fasse maigrir (ou grossir) à lui seul. Chaque aliment a une valeur calorique, dépendant de la quantité de glucides, protides et lipides qu'il contient, et il apporte divers éléments, notamment des vitamines et minéraux, en plus ou moins grande quantité. De plus, un aliment peut avoir des propriétés particulières conférées par la présence de certaines molécules. De ce fait, certains aliments sont plus intéressants à consommer que d'autres, car riches en tel ou tel truc, mais pour un apport calorique raisonnable. Mais en aucun cas un aliment ne "fait maigrir" (les régimes seraient plus faciles à faire et tenir sinon!).

Pourquoi dit-on alors que l'ananas fait maigrir ? L'ananas contient une substance, la bromélaïne, qu'on dit "mangeuse de graisses". En réalité, elle n'agit pas sur les graisses, mais sur les protéines qui emprisonnent les graisses : les graisses vont se stocker dans des cellules appelés adipocytes, et avec le temps, ces cellules finissent emprisonnées par des fibres protéiques, le tout formant ce qu'on appelle la cellulite. La bromélaïne fragmenterait cet enchevêtrement protéique, libérant ainsi les graisses emprisonnées et favorisant leur évacuation. Par conséquent, la cellulite est censée pouvoir s'atténuer plus facilement.

Etape 1 : stockage des graisses dans les adipocytes

Etape 1 : stockage des graisses dans les adipocytes

Etape 2 : apparition de la cellulite

Etape 2 : apparition de la cellulite

Etape 3 : libération des adipocytes grâce à la bromélaïne

Etape 3 : libération des adipocytes grâce à la bromélaïne

Le seul hic, c'est que cette substance se trouve essentiellement dans la tige de l'ananas, cette partie très dure et amère qui est souvent immangeable dans les ananas que l'on consomme en Europe. Pas de bol... Heureusement, l'industrie est passée par là, et s'est dit qu'elle allait extraire cette molécule pour que vous puissiez la consommer sous forme de petites gélules de compléments alimentaires, vous promettant de venir à bout de votre cellulite (il est normalement précisé quelque part dans les toutes petites lignes que ce produit vient en COMPLEMENT d'une alimentation saine et équilibrée, et d'un minimum d'activité physique... faut pas les zapper ces lignes!).

Bref, quand on vous dit que tel aliment a telle ou telle propriété, creusez un peu l'info car même si l'aliment contient une molécule qui a une propriété particulière, peut-être qu'il faut une haute dose de cette molécule pour avoir l'effet escompté, dose qu'il est impossible d'avoir en consommant raisonnablement l'aliment en question. Puis parfois, comme dans le cas de l'ananas et de sa bromélaïne, la substance est présente dans une partie qu'on ne consomme pas forcément. Méfiez-vous aussi des "détournements de propriétés", comme c'est le cas avec la bromélaïne : on dit qu'elle est "brûleuse de graisses", alors qu'en réalité, elle n'a a priori aucune action sur les graisses elles-mêmes.

L'ananas fait-il réellement maigrir ?

(Photo : Leafar, sous licence CC BY-SA 2.0)

PS : la bromélaïne a bien d'autres propriétés, mais étant hors sujet par rapport à cet article, je les développerai ultérieurement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article