Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

Vis ma vie de pharmacien : le pharmacien commercial

Dans le dossier "Vis ma vie de pharmacien", je vous propose de découvrir au travers de plusieurs volets les témoignages de pharmaciens aux profils vraiment différents, de façon à connaître les multiples possibilités qui s'offrent à un pharmacien après ses études et au cours de sa vie professionnelle. De leur parcours à leur quotidien, en nous parlant des évolutions possibles, ils nous disent tout ! Après le pharmacien hospitalier, voici le pharmacien commercial.

  • Qui es-tu ?

Je m'appelle Vanessa*, j'ai 30 ans.

(*pour des raisons personnelles, Vanessa a choisi de ne pas témoigner avec son vrai prénom)

  • Quel est ton poste aujourd’hui ?

Je suis déléguée pharmaceutique.

  • Quelles sont tes principales missions ?

Ma principale mission est de vendre des produits à mes confrères pharmaciens en officine. Je suis donc responsable du développement du chiffre d'affaire du secteur sur lequel je travaille (sur 4 départements pour ma part, mais ça varie d'un laboratoire à un autre et d'un secteur à un autre), de la relation client directe avec le pharmacien et son équipe, je dois aussi faire de la prospection pour dénicher de nouveaux clients. Je fais aussi un peu de veille concurrentielle, et fais remonter les infos à ma hiérarchie et au marketing.

Mon côté scientifique intervient aussi (heureusement!), car pour vendre mes produits, je dois être capable de présenter ceux-ci de manière sérieuse, et c'est toujours mieux de savoir dans le détail de quoi l'on parle. De plus, une fois les produits vendus, une formation est nécessaire pour le personnel de la pharmacie ; c'est mon rôle de les animer. Dans certains labos, le/la délégué(e) pharmaceutique ne fait que vendre les produits, et c'est un(e) formateur/trice qui vient faire les formations ensuite.

  • Quel a été ton parcours pour arriver à ce poste ?

Je sors tout juste des études (j'ai un peu traîné avant de trouver ma voie!). J'ai fait le cursus complet de pharmacie, filière industrie, et j'ai ensuite fait une année de marketing, et j'ai fait mon stage de fin d'études en tant qu'assistante de chef de produit. Ensuite, pour évoluer vers un poste de chef de produit, un passage sur le terrain m'a fortement été conseillé. Il existe bien évidemment plein d'autres chemins possibles pour être délégué pharmaceutique, je veux dire, être pharmacien n'est pas du tout obligatoire.

  • Qu’est ce qui te plait dans ton métier ?

Le fait que ça bouge ! Moi qui déteste la routine, j'ai de la chance, car il n'y a pas deux journées qui se ressemblent. J'apprécie le fait de pouvoir utiliser ma double compétence, scientifique et commerciale, ainsi que le fait d'être au contact d'une multitude de confrères et de leurs équipes (ce qui est aussi parfois un désavantage, car quand le client n'est pas content d'un labo, c'est le/la commercial(e) qui prend... mais c'est à moi de faire en sorte qu'il soit content du labo).

  • Quelles sont selon toi les qualités qu’il faut avoir pour exercer ce métier ?

Autonomie et organisation sont de rigueur : certes, tu as un chef au dessus de toi, mais tu ne le vois pas souvent non plus, et ce n'est donc pas lui qui va te dire quoi faire de ta journée, quelles réunions tu as, etc. C'est à toi d'organiser ton temps pour remplir tes objectifs (et ton agenda!)

Tu dois aussi faire preuve d'excellentes qualités relationnelles. C'est mieux pour gérer la relation client :-)

Savoir vendre (et donc argumenter) est essentiel. Même si les techniques s'apprennent, il y a un minimum de fibre commerciale à avoir pour réussir ce métier.

Il faut être disponible et mobile, dans le sens où ce poste demande beaucoup de déplacements dans une même région (et parfois des nuits d'hôtels quand le secteur est grand).

Ca peut paraitre bête dit comme ça, mais faut être très réactif, et être assez bon en calcul mental (au moins approximatif). Sinon, la calculette devient de toute façon ta meilleure amie (avec ton téléphone, ton ordi et ta voiture...).

  • Quelles sont les évolutions possibles de ce poste ?

C'est hyper variable en fonction des labos et en fonction de ce que tu aimes.

Tu peux évoluer vers des fonctions marketing, notamment chef de produit (c'est ce que je vise). Tu peux aussi évoluer vers un poste de directeur régional (un directeur régional gère plusieurs délégué(e)s pharmaceutique(s)), si le commercial te branche. Je pense que les possibilités sont multiples.

  • Raconte-nous une journée type :

Comme je le disais plus haut, il n'y a pas 2 journées qui se ressemblent. Mais en gros, un rendez-vous se déroule comme ceci : je présente mes nouveaux produits au pharmacien, le pharmacien passe commande des produits qu'il souhaite, on parle conditions commerciales, et si une formation est nécessaire pour l'équipe officinale, je la fais dans la foulée. Je prends rendez-vous pour la fois d'après, et je file vers mon rendez-vous suivant !

Vis ma vie de pharmacien : le pharmacien commercial

Merci à Vanessa d'avoir partagé son expérience avec nous

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article