Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

L'acné ne se fait jamais oublier

Je sens déjà que cet article va rappeler de bien mauvais souvenirs d'adolescence à certains de mes lecteurs (moi la première, en fait...)... Mais c'est pas grave, je me lance quand-même ! Pour les quelques malchanceux que nous sommes, l'acné a un jour sonné à notre porte, et a pris un peu trop facilement ses aises sur notre peau. Puis, après avoir foutu un bordel monstre et avoir réduit à néant le peu de confiance en nous que nous pouvions avoir pendant cette charmante période qu'est l'adolescence, elle a décidé de s'en aller (ou pas, car de nombreux adultes ont de l'acné aussi). Alors là, on est content. Sauf qu'elle ne part pas sans rien dire, elle prend bien soin de nous laisser des petits souvenirs, sous forme de cicatrices et de trous qu'on garde à vie. En cette période post-estivale, l'acné fait davantage parler d'elle (explications plus bas). Voici donc quelques mots sur cette maladie qu'on n'oublie jamais.

Qu'est-ce que l'acné ?

C'est une maladie cutanée touchant les follicules pilo-sébacés, c'est-à-dire cette minuscule zone située à la racine de nos poils, dans laquelle débouche une glande sécrétrice de sébum (glande sébacée).

Schématisation d'un follicule pileux

Schématisation d'un follicule pileux

De quoi ça vient ?

La cause initiale de l'acné est toujours l'obstruction du follicule pileux (communément appelés "pore"), empêchant le sébum d'être libéré le long du poil et sur la peau. Ce bouchon est principalement dû à une trop grande quantité de sébum (c'est le cas notamment lors de l'adolescence, ou à l'occasion d'autres chamboulements hormonaux qui peuvent avoir lieu au cours de notre vie), qui va en plus favoriser le développement de bactéries dans le pore.

Qui peut en avoir ?

Toute personne dotée de follicules pilo-sébacées, alias quasiment tout le monde, peut être concerné, même s'il existe de fortes prédispositions génétiques (c'est là qu'il faut dire merci à papa et maman ! ). En tout cas, une personne touchée par l'acné est loin d'être un cas isolé, car une grande majorité des ados ont de l'acné. A l'âge adulte, bien que moins fréquent, ça tournerait entre 20 et 40%.

Quels sont les symptômes ?

Alors là, je ne vais pas m'éterniser, parce que je pense que vous savez tous à quoi ça ressemble, que vous ayez été directement concernés ou non... Pour faire court, l'acné se manifeste sous forme de boutons blancs, noirs ou rouges. Initialement, le sébum retenu sous la peau forme des petits kystes durs et blanchâtres. Ceux-ci peuvent s'ouvrir spontanément à la surface de la peau, formant ainsi ce qu'on appelle les "points noirs". Sinon, ils peuvent aussi se fissurer sous la peau, ce qui entraîne la libération du sébum ET des bactéries sous la peau, et donc, provoque une inflammation. C'est là que se forment les douloureux (et souvent volumineux) boutons rouges.

Comment l'éviter ?

Si vous êtes prédisposés à en avoir, vous en aurez, pas grand chose à faire contre ça. Par contre, vous pouvez limiter la casse :

- aussi tentant cela puisse-t-il être, laissez ces boutons en paix, ne les triturez pas, ne les percez pas. Oui, c'est moche, je ne vais pas vous dire le contraire. Mais ça s'en va. Par contre, les cicatrices que vous aurez en triturant vos boutons, elles ne partiront pas, elles ! De plus, vos doigts étant continuellement porteurs de micro-organismes, vous risquez d'amplifier l'infection.

- adoptez une hygiène cutanée adéquate avec des produits adaptés aux peaux à tendance acnéiques. Demandez conseil à votre pharmacien, il vous orientera vers le produit qu'il vous faut.

- bien qu'il n'y ait pas de liens directs établis entre l'alimentation et l'acné, il est certain qu'une alimentation trop grasse, trop sucrée, déséquilibrée n'apporte rien de bon. Alors tâchez de manger varié, sans excès.

- dans certains cas, un traitement médicamenteux peut être envisagé. Pour plus d'informations, consultez votre médecin/dermatologue.

- attention au soleil : au soleil, l'inflammation liée à l'acné est apaisée, les marques s'atténuent, c'est cool. Mais la peau s'épaissit, emprisonnant encore davantage le sébum, et dès qu'on n'est plus au soleil, PAF, effet rebond avec encore plus de boutons...  C'est à peu près ce qu'il se passe tous les ans au moment de la rentrée de vos ados ! Forcément, ceux qui vivent au soleil à longueur d'année sont un peu avantagés puisque l'effet rebond n'a quasi jamais lieu (ah... ce sentiment d'injustice...).

Quelles sont les conséquences ?

L'acné n'est pas une maladie grave. Elle est surtout inesthétique, et laisse bien souvent des marques indélébiles sous formes de cicatrices ou de trous, d'autant plus si on a eu tendance à "percer" ces boutons, à les grattouiller, etc. Il peut y avoir des répercussions psychologiques en fonction du degré de l'importance que la personne porte à son apparence physique. Dans tous les cas, l'acné est rarement un bon souvenir... !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article