Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

Au secours, j'ai le vertige !

Ah le vertige... ceux qui ne l'ont pas ne savent pas la chance qu'ils ont ! Qu'est-ce que le vertige ? Et comment on s'en débarrasse ? Je vous dis tout, et vous fais part de ma propre expérience.

Pourquoi a-t-on le vertige ? 

Vertige... rien que le mot fait flipper ! C'est avant tout une peur du vide, qui fait que dans une situation où on est en hauteur, notre cerveau reçoit des messages contradictoires, et c'est ce conflit entre les messages qui créé la sensation de vertige :

- d'un côte, l'oreille interne, responsable de notre équilibre, indique au cerveau qu'on est bel et bien en équilibre ;

- de l'autre côté, notre peur du vide, donc associée à ce qu'on voit, à notre vue, indique le contraire au cerveau.

Conclusion : l'oeil et l'oreille ne racontent pas la même chose à notre cerveau !
Forcément, si on lui donne deux versions de la réalité à ce pauvre petit cerveau, il n'y comprend plus rien, et ça devient le gros bordel là-haut, d'où cette sensation de malaise et d'angoisse. Concrètement, on est complètement paniqué, on tremble, on sue, on respire vite, on a le coeur qui s'accélère... et bien sûr, on a toujours une personne autour de nous qui, elle, n'a pas le vertige, et donc nous engueule quand on est comme ça, parce qu'elle ne comprend pas, ce qui nous fait encore plus flipper. (Ce récit est tiré d'une histoire vraie...).

On n'est pas tous égaux face au vertige. C'est comme toutes les peurs, certains les ont, d'autres non. C'est pareil pour le vertige : certains ont peur du vide, certains non. Toutefois, on peut naître sans, et une malencontreuse expérience peut nous amener à finalement développer cette peur du vide et le vertige associé, comme par exemple, tomber d'un télésiège (ce sont des choses qui arrivent...). Je vous assure que dans ce cas précis, avoir le vertige est non seulement un calvaire pour les gens qui entourent la personne qui a cette phobie, mais c'est aussi une véritable frustration pour cette personne, car elle vit avec le souvenir de cette joyeuse époque où elle grimpait dans les arbres et dans les cabanes sans crainte, etc.

Que faire contre le vertige ?

On ne "guérit" pas du vertige, mais il existe des solutions pour s'habituer à cette sensation désagréable, et donc mieux la vivre pour éviter de se retrouver paralysé(e) en haut d'une piste de ski ou raser les murs des remparts d'un château fort (pour ne prendre que ces exemples-ci, vécus bien sûr...). Une des solutions dont je vais vous parler tout de suite, c'est de se confronter à sa propre peur, et donc de provoquer le vertige. Quoi de mieux que de se mettre à l'escalade dans ce cas précis ?

Vertige et escalade : pas si incompatibles ? 

Et oui, aussi paradoxal cela puisse-t-il paraître, l'escalade ou les accrobranches sont des activités tout à fait adéquates, et je dirais même recommandées pour les personnes qui ont le vertige ! Oui, c'est super dur, oui, on verse des larmes, on dépense bien plus d'énergie qu'une personne "normale", mais ça marche. En persévérant, on arrive à aller toujours plus loin que ce qu'on avait fait la fois d'avant, et ainsi de suite. Personnellement, ça fait deux mois que j'ai commencé l'escalade dans un club où la majorité des membres sont des professeurs d'éducation physique passionnés d'escalade, et je dirais qu'aujourd'hui, même si j'ai encore le vertige, mon plus gros handicap est désormais le manque de force et de technique plus que le vertige lui-même. Il y a deux mois de ça, c'était impensable de me faire monter à plus de deux mètres de haut. Aujourd'hui, je monte en haut d'un mur de 8 mètres, non sans peur, mais je le fais, et ça, c'est une grande fierté. Je me suis simplement habituée petit à petit à ce que me provoque le vertige. Bref, je recommande vivement ! 

Les avantages :

* c'est un sport complet, qui fait travailler le corps entier ; 

* l'équipement ne coute pas cher ; 

* l'esprit des membres d'un club d'escalade est vraiment à l'entraide. Personne ne me met la pression quand je monopolise un mur pendant 30 minutes juste parce que je suis paralysée à 8 mètres du sol. Au contraire, ils savent trouver les mots pour me rappeler que je suis en sécurité, et me donnent des astuces pour aller jusqu'au bout de ce que j'ai entamé.

L'inconvénient : quand on fait de l'escalade alors qu'on a le vertige, on a encore plus de courbatures que tout le monde !

Alors, quand est-ce que vous vous inscrivez ? ;-)

(Crédit photo : neal_mcquaid)

(Crédit photo : neal_mcquaid)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article