Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

Péter ou ne pas péter ? Telle est la question...

Ouais, vous m'avez bien lue, mon article va concerner ce sujet que peu osent aborder tellement il peut mettre mal à l'aise : celui des pets ! Plus particulièrement, je voudrais briser le tabou qu'il y a autour de ça, montrer que péter fait partie du fonctionnement normal de l'organisme, et qu'il serait inquiétant que les pets n'existent pas.

Mais avant toute chose, que sont les pets, et d'où viennent-ils ? Lorsque nous ingurgitons de la nourriture, celle-ci va subir de nombreuses transformations permettant à notre organisme d'en extraire ce qui est utile. C'est ce qu'on appelle communément et simplement la digestion. Si une partie de cette nourriture est utilisable par notre organisme, le reste ne l'est pas, et est rejeté sous forme de déchets très connus sous les adorables petits noms de pipi et caca (je vais au plus simple hein...). Au cours de la digestion, des gaz sont produits dans l'intestin, gaz qui seront libérés au bout de ce long tuyau sous forme de pets ! Autrement dit, dans la mesure où on mange, il est absolument normal d'avoir des gaz. Toutefois, il est vrai que cette production peut être accrue par la consommation de certains aliments (pensez au cassoulet ou encore, à la choucroute!), et il en est de même pour le degré de puanteur de ces pets.

Et pourquoi ça fait du bruit ? En réalité, tous les pets ne font pas forcément de bruit. Tout dépend du volume de gaz à évacuer, de la pression de ce gaz, et de la forme de l'anus. En gros, ça fait du bruit parce que la peau autour de cet orifice vibre. Plus cette peau est tendue, et plus le son du pet sera aigu !

Bon, en clair, je ne vous apprends rien, un pet, ça pue plus ou moins, ça fait du bruit plus ou moins aussi... Du fait de ces désagréments, on a tendance à se retenir de péter. On nous apprend que c'est sale de péter, que c'est pas bien, et qu'il faut se sentir honteux si toutefois on le fait...

Mais vous a-t-on déjà dit que de se retenir de péter pouvait être mauvais pour la santé ? Nan hein... Et bien moi je vous le dis. Et c'est très simple à comprendre : si on se retient de péter, ça veut dire qu'on empêche ces gaz de sortir quand ils ont demandé à sortir, et ils n'ont pourtant que cette issue-là (non, un pet retenu ne remonte pas sous forme de rot...). Donc ils s'accumulent, le volume et la pression associée augmentent, appuyant fortement sur les parois intestinales, pouvant engendrer des douleurs. De plus, à la longue, en retenant trop longtemps ces gaz, on peut aller jusqu'à une distension de l'intestin, à l'origine de nombreux troubles digestifs. Ouais, vous voyez, faut pas se retenir ; péter, c'est signe de bonne santé... ! Finalement, l'expression "péter la forme" vient peut-être de là !

En plus, voici une bonne raison de ne plus se retenir à cause de la crainte de l'odeur : le patch désodorisant ! Je vous laisse découvrir !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article