Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Pharma dans tous ses états

A la cueillette aux champis

L'automne arrive bientôt et vos jardins, ainsi que prés et forêts vont regorger de champignons divers et variés. A vous les bons petits plats d'automne - hiver accompagnés d'une fricassée de champignons !!

Comme vous le savez, tous les champignons ne sont pas comestibles ; certains peuvent considérablement attaquer vos organes (c'est souvent le foie et les reins qui prennent) et certains peuvent même entraîner la mort (ouais je sais c'est pas trop vendeur dit comme ça, mais c'est la vérité et je suis pas en train de chercher à vendre les champis de toute façon). Avant d'inviter tout votre voisinage à venir déguster votre première cueillette de champignons, êtes vous sûr(e) de la comestibilité de vos champignons ? Ce n'est pas parce qu'il est rouge à pois blancs avec une allure qui donne envie de croquer dedans que c'est bon à consommer, bien au contraire ! Voici quelques conseils pour éviter la catastrophe :

- les premières fois, faites-vous accompagner d'un connaisseur. Vous avez forcément dans votre famille ou cercle d'amis quelqu'un qui va régulièrement à la cueillette aux champis et qui saura vous donner les premières ficelles pour trouver les "coins à champis" et ne pas vous tromper ;

- faites plusieurs sorties champis avant d'envisager inviter votre voisinage à déguster votre cueillette ! La reconnaissance des champignons prend du temps, et seule la pratique vous permettra de cuisiner votre "récolte" sans risque.

- ne mettez pas les champignons cueillis dans un sac plastique, ça les fait fermenter --> ça pue, ça devient gluant et immangeable. Préférez les bons vieux paniers en osier !

- placez les champignons sur lesquels vous avez des doutes dans un panier différent : un seul champi toxique dans un panier plein de comestibles, et c'est le panier entier qui va à a poubelle. Dommage !

- au moindre doute, ou même pour vous rassurer, n'hésitez pas à aller à la pharmacie du coin ; les pharmaciens ont une formation en mycologie pendant leurs études et ils sont les spécialistes accessibles du domaine. Ils vous aideront à séparer le bon du mauvais, grâce à leurs connaissances et leurs manuels d'aide à la reconnaissance. Vous allez vous dire "mais je peux avoir les mêmes bouquins à la maison et me débrouiller tout seul". Oui mais non. Si vous n'y connaissez pas grand chose, ouvrez un de ces manuels et vous verrez par vous-même... et oui, ya du charabia partout, vous n'y comprenez rien !! Mais... vous vous dites que vous allez comparer vos champignons aux images ! Re-non !!!!!!! Sachez que l'identification par rapport à une image ne suffit pas, que les données de ce charabia ont leur importance dans l'identification du champignon. Le pharmacien (ou les associations de mycologie mais il n'y en a pas partout) saura traduire tout ça et lever ou confirmer vos doutes sur la comestibilité de votre récolte. Mais par contre, ne lui en voulez pas s'il vous dit qu'il vous faut jeter tout votre panier ! Ce sera uniquement pour votre bien (et celui des des gens avec lesquels vous vouliez partager votre cueillette!).

L'aspect ne suffit pas pour déterminer si le champignon est comestible ou pas. La taille du pied, sa couleur, sa texture, l'aspect des lamelles, l'habitat... tout est à prendre en compte. Mais à force de pratique, vous verrez que ça devient un jeu d'enfant !
L'aspect ne suffit pas pour déterminer si le champignon est comestible ou pas. La taille du pied, sa couleur, sa texture, l'aspect des lamelles, l'habitat... tout est à prendre en compte. Mais à force de pratique, vous verrez que ça devient un jeu d'enfant !
L'aspect ne suffit pas pour déterminer si le champignon est comestible ou pas. La taille du pied, sa couleur, sa texture, l'aspect des lamelles, l'habitat... tout est à prendre en compte. Mais à force de pratique, vous verrez que ça devient un jeu d'enfant !
L'aspect ne suffit pas pour déterminer si le champignon est comestible ou pas. La taille du pied, sa couleur, sa texture, l'aspect des lamelles, l'habitat... tout est à prendre en compte. Mais à force de pratique, vous verrez que ça devient un jeu d'enfant !

L'aspect ne suffit pas pour déterminer si le champignon est comestible ou pas. La taille du pied, sa couleur, sa texture, l'aspect des lamelles, l'habitat... tout est à prendre en compte. Mais à force de pratique, vous verrez que ça devient un jeu d'enfant !

En cas de doute sur votre cueillette de champignons, n'hésitez pas à demander l'avis de votre pharmacien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article